Le présent wiki de Crois/Sens a pour objectif de réfléchir à des solutions à des défis contemporains liés au bien-vivre. Les défis se multiplient dans tous les domaines :

a) D’un point de vue écologique :

Le réchauffement climatique s’accélère et nécessite un changement de comportement immédiat dans la consommation et la production.

b) D’un point de vue social :

Les inégalités s’accroissent, le lien social se délite…

c) D’un point de vue urbaniste :

Il y a de grandes inégalités entre les territoires (entre les métropoles et les petites villes), des phénomènes de gentrification, un manque de solidarité entre les populations…

d) D’un point de vue économique :

Le taux de chômage s’accroit quand les actionnaires reçoivent de plus en plus de dividendes. Force est de constater que les capacités à se faire employer par certaines catégories de population sont de plus en plus faibles et certains sortent des statistiques du chômage par dépit face à la complexité des difficultés qui s’élèvent devant eux. Pour autant, selon Frédéric Autran de Libération, la France n’a rien à envier à ses voisins européens ou transatlantiques malgré les apparences :

  • Si le taux de chômage s’élève à 10,2% de la population active dans l’hexagone, sa définition est sans-doute plus transparente et assumée qu’ailleurs.
  • Le Royaume-Uni et l’Allemagne affichent respectivement des taux de chômage de 5,6% et 4,7%, mais à quel prix : avant tout grâce à un recours bien plus élevé aux emplois atypiques (temps partiel, auto-entreprenariat, emplois ubérisés…), faiblement rémunérés ou de courte durée.
  • Même chose pour les Etats-Unis où le taux de chômage s’élèverait officiellement à 3,9%, il serait largement sous-estimé : il ne tient pas compte des chômeurs de longue durée découragés de s’inscrire sur les listes ni du type d’emploi occupé qui n’est parfois que de quelques heures par semaine.

A l’échelle des territoires, ces difficultés ont des impacts importants sur l’ensemble des acteurs :

  • les travailleurs salariés qui perdent de vue le sens de leur travail,
  • les petits entrepreneurs ne parviennent plus à remplir leur carnet de commande en satisfaisant aux exigences diverses qui leur pèsent,
  • les élus qui doivent comprendre et répondre aux attentes de leurs électeurs sans tomber dans un populisme dangereux,
  • les chercheurs doivent obtenir des résultats plus vite avec moins de moyens…

e) D’un point de vue politique :

La démocratie est fragilisée par l’élévation de l’abstention, les élans populistes ou les mobilisations citoyennes pas toujours comprises ou écoutées par les dirigeants. En effet, les mouvements sociaux de l’hiver 2018 ont révélé une envie de changement de la part de la société française et notamment des plus vulnérables, ce qui est la base d’une transition réussie. On peut donc le considérer comme une bonne nouvelle pour plusieurs raisons :

  • ce soulèvement était en grande partie spontané,
  • les actions ont été portée par des personnes issues des classes populaires,
  • le mouvement était à l’initiative des citoyens eux-mêmes,
  • les personnes qui ont porté ce mouvement avait le sentiment de partager des problématiques communes,
  • c’est le début d’une recherche collective de solutions que nous appelions de nos vœux,
  • une évolution des discours politiques sur la transition écologique,
  • l’organisation des grands débats,
  • il y a une envie d’agir.

Pour faire face à ces défis, Crois/Sens propose de nouveaux modèles d’organisation territoriale. Crois/Sens utilise des supports numériques la plateforme « Bien vivre maintenant » et des supports physiques comme les tiers-lieux pour faire de la mobilisation citoyenne.

Références :

AUTRAN Frédéric, « Etats-Unis : chômage, un taux trop bas pour être vrai », liberation.fr, 30 septembre 2018 à 19:56, https://www.liberation.fr/planete/2018/09/30/etats-unis-chomage-un-taux-trop-bas-pour-etre-vrai_1682272

DESFORGES Marc, BARBARIN Anne, ROBILLARD Julien, « Une transition environnementale et sociale oui… mais collective ! », linkedin.com, 21 février 2019, https://www.linkedin.com/pulse/une-transition-environnementale-et-sociale-oui-mais-marc-desforges/

DESFORGES Marc, « Comment réanimer les CŒURS de ville en améliorant le reste-à-vivre de nouvelles populations ? », linkedin.com, 25 octobre 2018 https://www.linkedin.com/pulse/comment-r%C3%A9animer-les-c%C5%93urs-de-ville-en-am%C3%A9liorant-le-marc-desforges/ 

Rapport GIEC, 25 septembre 2019, https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2019/09/sroc-press-release-fr.pdf

Commentaires

  1. Pingback: Nouveaux modèles d’organisation territoriale – Le Labo du Bien-Vivre

  2. Pingback: Crois/Sens – Le Labo du Bien-Vivre

  3. Pingback: Bien-vivre – Le Labo du Bien-Vivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *